www.enligne.sn

Webinaire sur “La circulation des langues africaines dans l’espace public africain”

Après le succès de la première partie de notre webinaire sur les langues africaines en septembre que vous pouvez regarder sur notre chaîne YouTube, nous sommes ravis de vous inviter pour la deuxième partie : “La circulation des langues africaines dans l’espace public africain” demain à 14h00(GMT) · 16h00 (HAC).

Plus de soixante ans après leur accession aux indépendances, un constat s’impose : dans la plupart des pays du continent africain, les langues de travail utilisées dans les cercles du pouvoir, les administrations, les parlements, les institutions chargées de l’enseignement et de la production des savoirs restent largement celles héritées de l’administration coloniale européenne : anglais, français, espagnol ou portugais.

Même si l’on estime que ces langues étrangères ne sont maîtrisées que par une minorité de la population, elles bénéficient néanmoins du statut de langues officielles et sont supposées régler la vie politique, juridique, culturelle et économique des pays en question. Quant aux langues africaines, très majoritairement parlées par les populations, elles sont, pour ainsi dire, reléguées à la marge : dans les rues, les marchés, les secteurs informels et les campagnes de l’Afrique profonde.

Fort heureusement, des exemples existent aussi sur le continent, où l’unité linguistique (autour du choix d’une langue nationale) est facteur de progrès : l’Éthiopie en est un exemple, de même que les pays du Maghreb et, dans une certaine mesure aussi, quelques pays d’Afrique orientale et australe : Tanzanie, Kenya, Ouganda, Rwanda, Burundi, Zambie. Dans ces derniers pays, la langue parlée par l’ensemble des habitants est une langue africaine : le kinyarwanda et le kirundi pour le Rwanda et le burundi et le kiswahili pour les autres (Kenya, Tanzanie, Ouganda, Zambie).

Chacun des intervenants tentera de faire ressortir le lien qui existe, particulièrement dans le cas des pays africains entre langue nationale et émergence de la démocratie, de même qu’entre langue nationale et essor intellectuel, social, culturel et économique…

Modérateur : Yoporeka Somet (Centre for African Renaissance Studies, Université de Dedan Kimathi, Kenya). Intervenants : Boubacar Boris Diop (Enseignant, journaliste et écrivain, Sénégal), Prof. Ramenga Osotsi (Université de Dedan Kimathi, Kenya), Aboubakar Sanogo (Associate Professor in Film Studies, Carleton University, Canada), Moses Munyao Kilolo (PhD candidate, Founder and Editor-in-chief of Ituĩka, Kenya).

P.S : Regardez la première partie de ce webinaire sur notre chaîne YouTube et abonnez-vous : https://youtu.be/XMur1lFMPZw.

Votre avis

Facebook