www.enligne.sn

Revue annuelle sur l’efficacité du développement #PDF

La Revue annuelle de l’efficacité du développement (ADER) sert de point de référence pour évaluer les progrès réalisés par le Groupe de la Banque africaine de développement dans sa contribution au développement de l’Afrique.

L’édition de cette année démontre que la Banque a répondu de manière rapide et significative aux besoins des pays africains. La Banque a fait plus que répondre aux besoins de financement. Pour la deuxième année consécutive, malgré une concurrence féroce pour la mobilisation des ressources, la Banque a été en mesure de jouer un rôle central en aidant les pays à consolider leurs budgets, à financer les services sociaux essentiels et à reprendre les investissements dans les infrastructures clés.

Comme le souligne l’ADER 2022, la reprise économique de l’Afrique reste fragile et inégale. Par conséquent, les interventions d’institutions locales clés comme la Banque africaine de développement seront essentielles.

Source : Banque africaine de développement

« L’Afrique se trouve en proie à une série de défis inédits. Après les effets domino dévastateurs de la pandémie de Covid-19, les économies doivent être reconstruites, les services publics restaurés et les programmes d’investissement à long terme remis sur pied. Parallèlement, les pays africains doivent également composer avec l’accélération des effets du changement climatique, se préparer aux futures urgences sanitaires et faire face à la perspective d’une crise alimentaire mondiale engendrée par la guerre en Ukraine. Ils doivent relever ces défis dans un contexte caractérisé par un endettement croissant et la modicité des ressources publiques. Il faut des investissements pour assurer la reconstruction et le développement. Si les pays ne sont pas en mesure de mobiliser les ressources dont ils ont besoin, leurs chances d’atteindre les objectifs de développement durable s’amenuiseront. En bref, les besoins de l’Afrique en matière de financement du développement n’ont jamais été aussi considérables. »

Akinwumi Ayodeji Adesina, Président Groupe de la Banque africaine de développement

Votre avis

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook