www.enligne.sn

Ressources halieutiques : enjeux de durabilité et de sécurité alimentaire

Les ressources halieutiques apportent une contribution vitale à la sécurité alimentaire, aussi bien en termes d’approvisionnement en poissons pour la consommation humaine directe, que comme mode de vie et source de revenus. Les investissements et les efforts de pêche déployés polarisent l’attention. La loi n°2015-18 portant code de la pêche maritime du Sénégal souligne que les ressources halieutiques des eaux sous juridiction sénégalaise constituent un patrimoine national. Le droit de pêche dans les eaux maritimes sous juridiction sénégalaise appartient à l’Etat qui peut en autoriser l’exercice à une ou à des personnes physiques ou morales de droit sénégalais ou étranger. Le texte législatif donne un cadrage clair : « la gestion des ressources halieutiques est une prérogative de l’Etat qui définit, à cet effet, une politique visant à les protéger, les conserver et prévoir leur exploitation durable de manière à préserver l’écosystème marin ». Au nom du principe de précaution, il est recommandé cependant de trouver une bonne articulation entre exploitation et conservation des ressources halieutiques. Au-delà de la raréfaction du poisson, l’octroi de licences de pêche suscite souvent des suspicions – fondées ou pas. Les intérêts du grand capital se télescopent alors avec ceux des populations qui ont, en principe, droit de préemption sur le poisson. Etant donné qu’il s’agit de stocks de poisson communs à l’espace sous-régional, la problématique se pose aussi en termes interétatiques. D’où l’intérêt, au delà de la transparence budgétaire, d’harmoniser les mesures prises par les autorités pour la mise en œuvre d’une pêche durable.

Elie MANE

Votre avis

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook