www.enligne.sn

Réseaux sociaux : Meta déroule un plan d’action contre la mésinformation

Meta Africa (ex Facebook Africa) a organisé, ce mardi 5 juillet 2022, une table-ronde autour de ses actions visant à lutter contre la mésinformation, notamment en aidant les internautes à porter un regard critique sur les contenus qu’ils consomment et diffusent en ligne. Est considérée comme mésinformation toute fausse information diffusée par une personne qui pense qu’elle est vraie. Pour contribuer à circonscrire ce phénomène récurrent sur la toile, Meta Africa a officiellement présenté l’édition spéciale francophone de sa bande dessinée #NoFalseNewsZone.

Cela fait suite au lancement et au déploiement réussi de la version anglophone dudit ouvrage au Nigéria et au Ghana. Cette bande dessinée repose sur une approche pédagogique pour sensibiliser les internautes via une narration souple et des personnages auxquels les gens peuvent s’identifier. La bande dessinée #NoFalseNewsZone  a été créée en collaboration avec Comic Republic, une entreprise de multimédia en ligne nigériane axée principalement sur la distribution numérique de bandes dessinées locales. 

Meta s’est également engagé avec des influenceurs du Sénégal et de l’Afrique francophone, dont Aldi Diasse et Aissata Soumah, pour aider à sensibiliser les internautes sur l’importance de barrer la route aux fake news. Tenant compte du rôle central de la radio au sein de la société sénégalaise, Meta a lancé le 27 juin une campagne radio de sensibilisation qui prend fin le 27 juillet prochain.

Dans le même sillage, Meta Africa organise une tournée de sensibilisation autour de la mésinformation. Ses équipes vont, du 5 au 7 juillet 2022, à la rencontre des Sénégalais à Dakar, Kaolack, et Fatick.

Directrice des Politiques Publiques en Afrique Subsaharienne, Balkissa Idé Siddo revient sur le bien-fondé de ces initiatives. « Chez Meta, nous nous engageons pour le bien-être des individus et des communautés qui utilisent nos plateformes et prenons la responsabilité d’aider à minimiser sérieusement la propagation de fausses nouvelles ». Pour ce faire, Meta s’appuie sur un réseau mondial de 80 vérificateurs de faits indépendants qui scrutent des contenus émis dans soixante langues et couvrent 25 pays africains. L’intelligence artificielle encore les appréciations émises par les internautes facilitent également la lutte contre la mésinformation.  

Votre avis

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook