www.enligne.sn

Rapport 2021 de l’Ofnac #PDF

En présidant, le 17 septembre 2021, la cérémonie de lancement de la Stratégie Nationale de Lutte Contre la Corruption 2020-2024 (SNLCC), fruit d’une réflexion commune, le Chef de l’Etat a fait part de sa satisfaction par rapport à la pertinence de la démarche et la cohérence des résultats obtenus. L’approche inclusive et participative préconisée est le résultat d’une bonne compréhension de la mission qui avait été confiée à l’OFNAC pour élaborer un document stratégique cohérent. En effet, la mise en synergie de l’ensemble des acteurs évoluant dans les sphères publique, privée et de la société civile, a permis d’inscrire ce nouvel outil de gouvernance dans la perspective d’un Sénégal émergent, débarrassé des scories de la fraude et de la corruption. La trame de ce rapport est traversée par ce souci de rigueur et de transparence qu’il convient d’imposer à tous les actes de gestion des affaires publiques et dans la préservation des ressources nationales. Ainsi, de janvier à décembre 2021, plusieurs activités ont été menées dans différents secteurs et dans plusieurs localités du pays afin d’informer, de sensibiliser, d’éduquer mais aussi, de prévenir et de dissuader les actes de corruption. Par cette démarche, notre pays se positionne en première ligne dans la lutte contre la corruption, conformément à ses engagements internationaux et en réponse à une demande sociale de plus en plus pressante, dans un contexte marqué par de multiples défis en termes de gestion des ressources publiques et de bonne gouvernance. C’est ce qui justifie, au demeurant, l’alignement du programme de l’OFNAC au calendrier international, avec une participation active aux rencontres organisées, en présentiel ou en virtuel, du fait de la persistance de la pandémie de Covid-19.

Il convient de relever, à cet égard, la participation du Sénégal à la célébration de la journée africaine contre la corruption célébrée le 11 juillet, avec la tenue d’un atelier sur le thème « les Communautés Economiques régionales (CER) : acteurs essentiels dans la mise en œuvre de la Convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption ». Les discussions engagées ont permis à toutes les parties prenantes de souligner que les CER, en tant que piliers de l’Union Africaine, devraient servir de relais, au niveau de leur espace respectif, pour la mise en œuvre des bonnes pratiques, en vue d’une lutte efficace contre la corruption. Les conclusions et recommandations issues des regards croisés des universitaires, des juristes, des représentants des administrations et des membres de la société civile sont d’ailleurs consignées dans ce rapport. Il en est de même des activités lancées à Rufisque, le 09 décembre, journée internationale de lutte contre la corruption, qui ont occasionné deux semaines de communion intense avec les jeunes, les femmes, les acteurs culturels. A chacune de ces manifestations, les partenaires ont fait montre d’étonnantes capacités de mobilisation, confirmant ainsi leur engagement résolu à soutenir et appuyer les initiatives de l’OFNAC. Dans le domaine des investigations, l’OFNAC a poursuivi ses activités, malgré la persistance de la pandémie à COVID-19. Les enquêtes et audits ont été menés, comme par le passé, par une équipe pluridisciplinaire composée d’un magistrat, d’officiers et de sous – officiers de Police et de sous – officiers supérieurs de Gendarmerie, d’auditeurs et d’analystes financiers… Les conclusions et recommandations retenues par les enquêteurs sont synthétisées dans le présent rapport. Les rapports d’enquête faisant ressortir des présomptions de corruption ou d’infractions assimilées sont transmis aux autorités judiciaires chargées des poursuites qui apprécieront la suite à leur donner.

Seynabou NDIAYE DIAKHATE

Présidente de l’Office national de lutte Contre la Fraude et la Corruption

Votre avis

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook