www.enligne.sn

Rapport 2021 de la Banque européenne d’investissement

La crise climatique et la pandémie de COVID-19 nous rappellent que nous ne pouvons pas relever à nous seuls les défis auxquels nous faisons face : nos solutions doivent être mondiales. La Banque européenne d’investissement est au cœur des efforts déployés pour transformer les initiatives politiques prises par l’UE en véritables solutions de développement sur le terrain. Ce rapport donne un aperçu des projets et initiatives essentiels que nous menons à l’extérieur de l’Union européenne, tout en fournissant des données sur leur impact et un éclairage sur les perspectives du développement grâce à une série d’essais rédigés par des experts. Ce rapport SOLUTIONS MONDIALES, PARTENARIATS INTERNATIONAUX souligne comment nos initiatives en matière de développement et de partenariats contribuent à la prospérité dans des endroits partout dans le monde revêtant un caractère prioritaire pour l’Union européenne.

Consulter le rapport https://www.eib.org/fr/publications/online/development-report-2021

En anglais https://www.eib.org/attachments/thematic/the_eib_development_report_2021_en.pdf

SOurce; Banque Européenne d’Investissement

Avant-propos du président

La crise climatique, les déplacements massifs de population et la dimension internationale de la pandémie de COVID-19 nous rappellent que nous ne pouvons pas relever à nous seuls les défis auxquels nous faisons face – nos solutions doivent être mondiales. La Banque européenne d’investissement est au cœur des efforts déployés par l’UE pour transformer les initiatives politiques prises par l’Europe en véritables solutions de développement sur le terrain. Ce rapport donne un aperçu des projets et initiatives essentiels que nous menons dans toutes les régions du monde qui revêtent un caractère prioritaire pour l’Union européenne, tout en fournissant des données et un éclairage sur leur impact et sur leur contribution à une architecture européenne renforcée pour le développement grâce à une série d’essais rédigés par des experts.

Bras financier de l’Union européenne et seule banque de développement détenue entièrement et exclusivement par les États membres de l’UE, la Banque européenne d’investissement confère à l’Union européenne l’autonomie stratégique nécessaire pour agir rapidement et à grande échelle.

C’est ce qui a été mis en lumière par notre contribution massive et immédiate à la riposte de l’Union européenne face au COVID-19, pilotée par la Commission européenne dans le cadre de l’équipe d’Europe. Maintenant que des vaccins contre le coronavirus sûrs et efficaces sont disponibles – nous avions investi en soutien du tout premier qui a été approuvé –, il est essentiel que les économies à faible revenu ne soient pas laissées de côté. Le concours de 600 millions d’euros que nous avons apporté à l’initiative COVAX en partenariat avec la Commission européenne représente le soutien le plus important que nous ayons jamais accordé dans le domaine de la santé publique.

En mettant l’accent sur une relance verte post-COVID-19, nous n’avons jamais perdu de vue le défi à long terme que sont les changements climatiques, que ce soit dans le cadre de nos investissements ou de l’élaboration de nouveaux instruments. Lorsque nous avons inventé les obligations vertes il y a plus de dix ans, nous savions que cette innovation remarquable n’était que le début d’un long chemin. Alors même que nous sommes en train de développer un marché entièrement nouveau pour les obligations pour le développement durable, nous continuons à œuvrer pour assurer la transparence et la responsabilité s’agissant des investissements verts à l’échelle mondiale.

Active dans plus de 140 pays, la BEI est depuis longtemps une pierre angulaire de l’architecture européenne du financement du développement. En Afrique, nous avons atteint des niveaux de prêts records en 2020, avec la signature de 5 milliards d’euros de financements, dont la moitié avec le secteur privé. Nos investissements en Afrique subsaharienne ont été effectués pour plus de 70 % dans les pays les moins avancés et les États fragiles.

Les articles que des experts ont rédigés pour ce rapport nous rappellent que nous ne cessons d’ajuster notre approche pour nous adapter et faire face à l’évolution des priorités stratégiques de l’UE et pour renforcer l’impact, l’efficience et l’efficacité de nos opérations. C’est dans cet esprit que nous poursuivons la spécialisation de nos activités à l’extérieur de l’Union européenne. Nous voulons mettre davantage de banquiers et d’ingénieurs à la disposition des délégations de l’UE afin de renforcer encore la valeur ajoutée de l’Union européenne sur le terrain, d’accroître la visibilité de l’UE et, en fin de compte, d’avoir un impact plus significatif sur le développement. Cette réorganisation vise à maximiser l’incidence et la visibilité de l’UE par l’intermédiaire d’un partenaire de financement du développement œuvrant exclusivement au service de l’UE et doté d’un savoir-faire technique qui permet d’appuyer et de concrétiser les priorités de l’UE et des pays partenaires, notamment en matière de climat, de santé, de migration, d’égalité de sexes et de transformation numérique.

La Banque européenne d’investissement, par ses investissements, permet de faire le pont entre les politiques de l’UE et les projets sur le terrain. Nous sommes présents dans la quasi-totalité des pays africains, dans les pays des Balkans occidentaux en voie d’adhésion à l’UE, dans les pays voisins du Sud et de l’Est de l’UE et ailleurs dans le monde, et nous mettons à profit notre compétence sectorielle inégalée pour contribuer à la mise en œuvre d’investissements qui luttent contre la pauvreté, les maladies et la dégradation de l’environnement.

Nos projets répondent à la demande de plus en plus forte d’un partenariat plus solide entre l’Europe et le monde. Nous sommes déterminés à œuvrer pour améliorer le quotidien, main dans la main.

Werner Hoyer

Votre avis

#enligne.sn

ARRET SUR IMAGE

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.