www.enligne.sn

Quand la “Publicité Politique” s’invite en milieu scolaire * Par Marem Kanté

Lorsque l’on constate des dérapages notoires dans le milieu éducatif, il nous apparaît essentiel de tirer la sonnette d’alarme avant que les choses ne s’empirent.


Qui dit Ecole, dit Éducation.
Et qui dit Éducation, dit Développement.


L’éducation n’est rien d’autre qu’un projet de société. C’est le Temple du Savoir qui prépare les membres de la société à devenir des modèles de citoyens outillés et formés pour servir la société dans tout ce qui a trait à son développement économique, juridico-social et culturel.


Le civisme, la citoyenneté et le patriotisme ne sauront manquer dans le développement d’une Nation digne de ce nom. Car pour réussir ce projet de société, il faut un engagement fort de la part de tous les citoyens et particulièrement des politiques qui ont en charge la gestion de la chose publique.


Ce qui se passe en ce moment est inadmissible et inacceptable.


La rentrée scolaire coïncidant avec la campagne électorale pour les échéances municipales, depuis quelques temps, nous remarquons sur des médias des politiciens distribuant dans des établissements publics des kits scolaires (sacs et cahiers) estampillés à leur effigie.


Philanthropie ? Mécénat ? ou Promotion narcissique ? Attention !


Chacun de ces mots a une connotation bien particulière et un objectif clair et précis!

En communication, l’on a tendance à dire que « Une image vaut mille maux ». Mais encore faut-il que l’image porte en elle des codes percutants qui n’ont pas besoin de mots mais dont la seule vue confère à des messages forts.


Ce qui est sûr est qu’en aucune manière, l’école sénégalaise ne saurait être une arène d’exploitation pour le politique.


Si on laisse faire, les établissements scolaires vont devenir des cibles de publicité narcissique de la classe politique.


Il est plus que urgent d’établir un Code de l’Education au Sénégal.
Car ça part dans tous les sens. Si n’est pas les grèves des enseignants avec leur slogan « oubi tèy – teudj tèy », ce sont les dérapages des élèves eux-mêmes.
Et aujourd’hui, cerise sur le gâteau, c’est le politique narcissique qui ramène son jeu dans la scène scolaire.


Le “paraître” ne sert pas une Nation. Mais le “Savoir”, Oui!
La Jeunesse est candide, elle ne consomme que ce que les adultes lui donnent. Alors! Donnons à notre jeunesse ce qui la grandit! Offrons à nos enfants ce qui leur servira demain, afin que devenus adultes, ils puissent servir la Nation avec Dignité et Engagement.

Le Connaissance utile est ce qui sert le savoir-faire et le savoirvivre. Autrement dit la compétence et la qualité.
Donnons à nos enfants ce qui leur est utile pour leur apprentissage de la vie. Apprenons-leur la CONNNAISSANCE NECESSAIRE et UTILE à la société et à eux-mêmes leur permettant d’être en avant-poste dans tous les domaines du SAVOIR-FAIRE et du SAVOIR-VIVRE.


En estampillant des effigies personnelles sur leurs cahiers et sacs scolaires, de surcroît à des fins politiques, nous ne leur apportons aucune plus-value dans leur apprentissage.


Plutôt que de PROMOUVOIR le SAVOIR-PARAÎTRE, cet ego narcissique qui conduit à toutes les dérives, il y a mille façons d’accompagner les établissements scolaires dans l’instruction de la jeunesse pour le rayonnement de la Nation.

Il est de la responsabilité de tout acteur public et privé et plus particulièrement de celle du politicien, de surcroît agent de l’Etat à contribuer à la formation des populations pour en faire des citoyens modèles engagés dans la défense et la promotion des valeurs nobles et enjeux de la société. Et ceci ne peut se faire qu’à travers un pertinent programme d’actions de sensibilisation et d’encadrement afin d’inculquer des codes civiques et étiquettes patriotiques.


Comme quoi, quand on veut, on peut !
Il suffit d’une bonne dose de volonté politique pour que ça bouge.

Le temps et l’argent utilisés par ces politiciens pour la confection de ces kits pourraient mieux servir l’INTERET PEDAGOGIQUE.
Au lieu de fournir des cahiers et sacs à l’effigie du politicien, il serait mieux indiquer pour ce dernier, dans un sens patriotique, d’établir dans son « Agenda annuel au service de la Nation », un « programme de Journées en milieux scolaires » pour aller à la rencontre des élèves et le corps enseignant et organiser avec eux les activités suivantes :
• Concours scolaires thématiques avec fournitures de kits pédagogiques;
• Opérations diverses sur la citoyenneté, la culture et les actions civiques;
• Commémoration de dates historiques de la Nation, de la localité ou de personnages historiques;
• Actions locales sur l’environnement, l’économie domestique et l’éducation avec des messages forts sur la santé, la nutrition, l’alimentation, l’énergie, l’eau, l’hygiène, la prévention routière, la gestion responsable des réseaux sociaux et autres travaux manuels utiles à la société, etc.
Toutes ces activités étant des plus-values à la formation pédagogique, contribuent à l’émergence d’une Nation. En s’y attelant de cette manière, tout le monde y gagne.
Le politique et école. SURTOUT LE MAIRE DE LA LOCALITE.
Ce qui bien entendu, ne l’empêchera pas de faire apparaître DISCRÈTEMENT son nom sur les supports fournis sans ostentation et sans choquer l’opinion publique.


Vive la citoyenneté dans sa plus simple expression !

One love
—————
Plume de Citoyenne
Marem KANTE
Mercredi 20 octobre 2021

Marem KANTE – Plume de Citoyenne (marem.kante@gmail.com)

Votre avis

#enligne.sn

ARRET SUR IMAGE

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.