www.enligne.sn

Parution de “La plume du Diable” : Amadou Malang Diatta dans l’engagement poétique

“La Plume du diable”, tel est le titre du beau recueil de poèmes de Amadou Malang Diatta, illustré par Mamadou Lamine Diatta, paru
aux éditions Edilivre Paris France, en août 2021.

Coup d’essai! Coup de maître! Telle est l’expression qui nous vient à l’esprit après avoir parcouru les 38 poèmes de l’ouvrage de Amadou Malang Diatta. À ce propos, le professeur et poète Abdoulaye racine Senghor,
Président du Conseil d’Administration du Musée des Civilisations noires, parrain de la cérémonie de présentation et de dédicace, nous réconfortera dans cette position en soulignant que l’auteur écrit bien et qu’il est agréable à lire.

Doté d’une grande générosité intellectuelle, l’écrivain poète partage des épisodes de sa vie, des anecdotes, des moments de bonheur, de malheur, entre,
«Un Jeudi noir Élégie à mon cousin Malick Sagna», pour rendre un vibrant hommage à un génie parti à la fleur de l’âge, et de ses “Souvenirs d’enfance”, à l’école dans ses “…ires des lundis matin lors des appels”.

Dans La Plume du diable, poème éponyme du recueil, il revient sur un fait inédit qui s’est passé pendant son enfance suite à ses brillants résultats scolaires. Mais ce qui fait la force et la puissance de cet ouvrage,
c’est aussi, l’ancrage de l’auteur dans ses valeures traditionnelles et son ouverture au monde extérieur à travers une éducation bien encadrée par ses paires, son défunt père à qui il rend hommage dans “Un philosophe illettré”, sa mère ou “ignam” (en langue Diola), en s’inclinant à ses pieds
dans “Ma mère”.

Ce voyage et cette valse entre le réel et l’imaginaire dans lesquels l’auteur nous plonge, est une invite à l’aventure d’une réalité aux fortunes diverses, entre l’amour de son beau village natal Diatock, niché dans le département de Bignona, région de Ziguinchor; le portait angélique dédié à “La déesse d’Élana”; la
rencontre amoureuse à l’”Aube au restaurant central” de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.
L’émotion et la tristesse sont aussi au rendez-vous sur son hommage aux victimes du bateau le Diola, la joie dans la “Danse du Kumpo”, et l’autre danse des “Funérailles chez le Diola Païen”, dépositaire de la religion traditionnelle qui croit en un Dieu unique: Atémit!

Né le 9 avril 1980 à Diatock, un village du Département de Bignona en Casamance, Amadou Malang Diatta a passé toute son enfance auprès de ses deux parents au village, où il obtient son CFEE. À Thionk Essyl, il décroche son BFEM, puis son Baccalauréat scientifique au Lycée Djignabo de Ziguinchor.
Après une deuxième année à la Faculté des Sciences économiques et de gestion à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, il obtient un BTS d’État en Commerce international au CFPC Delafosse, puis sa Licence. Il décroche une autre Licence en Banque-finance-assurence , puis un diplôme de Perfectionnement à la gestion des affaires à l’institut d’administration des entreprises de Bordeaux IV-Montesquieux (délocalisé à L’ÉSIG de Dakar).
Il est présentement professeur contractuel de mathématiques et de sciences de la vie et de la terre à l’Inspection d’académie de Thiès (diplôme de CAECEM obtenu à la FASTEF, Ex École Normale Supérieure).

Youssouf Chinois Diatta

NB: contact pour acheter le recueil :+221776494355

Votre avis

#enligne.sn

ARRET SUR IMAGE

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.