www.enligne.sn

Pape Massata Diack déballe : « João Havelange a offert une parure en diamant à ma mère pour être élu président de la Fifa »

 Condamné à cinq ans de prison ferme et à un million d’euros d’amende assortis d’un mandat d’arrêt international à son encontre, Pape Massata Diack nie résolument. Il clame par ailleurs l’innocence de Lamine Diack, ancien président de la fédération internationale d’athlétisme. Au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 21 septembre à Dakar, Pape Massata Diack, a mis en relief l’influence de son père dans le sport international.

Pape Massata Diack veut pour preuve de cette influence le processus ayant conduit à l’élection du dirigeant sportif brésilien João Havelange comme président de la Fifa, face au président sortant Stanley Rous. Diack indique que son paternel, homme d’influence, a pesé positivement pour soutenir João Havelange.

« En 1974 quand João Havelange était  candidat pour la présidence de la Fifa, Lamine Diack était au Brésil chez Assane Bassirou Diouf ambassadeur du Sénégal. João Havelange était venu le voir, ma défunte mère Diaba Guèye était présente. Il est venu le voir pour demander de le soutenir avec les pays africains pour gagner contre Stanley Rous. João Havelange et lui partageaient une passion qui était Fluminense (club de football, Ndlr). Havelange est venu, il a offert une parure en diamant à ma mère, ils sont venus pour quémander le soutien de Lamine Diack. L’Afrique a soutenu João Havelange pour qu’il devienne ce qu’il est devenu » assure Pape Massata Diack. Il rappelle, par ailleurs, que Lamine Diack a fait face à l’injustice en s’opposant aux Américains qui étaient contre la réintégration de la Chine au Comité international olympique. Faisant dans la menace, il affirme par ailleurs que le jour où Lamine Diack parlera sur le mouvement olympique, le Cio va exploser.

Un commentaire

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook