www.enligne.sn

Sonko convaincu que les résultats seront favorables à l’opposition

Se réjouissant de la maturité démocratique du Sénégal, et souhaitant que cette maturité se transcrive par un comportement honnête des autorités publiques par rapport à l’organisation du scrutin dans la transparence, dans l’équité et l’équilibre, Ousmane Sonko s’est montré résolument optimiste en ce qui concerne l’issue des élections législatives. Depuis Ziguinchor où il a voté, le président de Pastef se dit convaincu que les résultats seront largement favorables à l’opposition. Il en appelle personnellement au sens de la responsabilité du ministère en charge de l’organisation des élections, pour que tout ce qui est prescrit par le Code électoral puisse être scrupuleusement respecté. Rappelant qu’il est important que le choix des Sénégalais soit respecté, il invite également les autorités publiques au respect des résultats qui seront issus du scrutin. « Nous sommes convaincus que ces résultats seront largement favorables à l’opposition » déclare Ousmane Sonko. Il convoque le sens du fairplay et le sens du dépassement républicain de la mouvance présidentielle, pour l’intérêt et la stabilité de ce pays. Dans le même élan, le maire de Ziguinchor évoque le taux de participation et les enjeux liés à la cohabitation. « Habituellement les Sénégalais ne votent pas beaucoup aux élections locales et aux élections législatives. Ils ont tendance à penser que tout se joue à la présidentielle, or l’institution la plus importante, celle qui peut justement réguler la vie démocratique, qui peut réguler la gouvernance publique pour éviter toutes les dérives qu’on a connues c’est l’institution parlementaire. Si elle est mise entre de bonnes mains, elle permet quand même d’équilibrer le pouvoir comme nous l’ont appris les constitutionnalistes » assure Ousmane Sonko.

« Nous n’accepterons plus que des élections soient volées au Sénégal »

Pour le maire de Ziguinchor, il est primordial que le parlement contrôle l’action gouvernementale. « Seul le pouvoir peut freiner le pouvoir, seul le pouvoir peut équilibrer le pouvoir. Et c’est pourquoi nous considérons que c’est la plus importante élection qui nous permettrait premièrement de pouvoir aller vers une gouvernance concertée. Le pays ne sera absolument pas bloqué mais le président de la République sera obligé d’être beaucoup plus à l’écoute d’autres composantes, de consulter ; puisque c’est ces composantes qui vont voter le budget pour s’accorder sur les priorités des Sénégalais. Tout sera débattu quand l’opposition sera entre les mains de l’opposition compétente d’abord et responsable. Et je pense que nous avons suffisamment démontré, en tant que  parlementaires, ce qu’on pouvait faire à l’Assemblée » assure Sonko. En conclusion, il met en garde le régime en place contre les velléités de fraude. « Que le pouvoir respecte le verdict des urnes. Que le pouvoir accepte la décision des Sénégalais. Nous n’accepterons plus que des élections soit volées au Sénégal. Macky Sall n’a qu’à le savoir. Il lui reste 16 mois à la tête de ce pays, qu’il plie ses bagages et se prépare à céder la place en respectant la volonté des Sénégalais » laisse entendre Ousmane Sonko.

Votre avis

BUSINESS

L’ADEPME recrute

L’ADEPME recrute

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme Emploi, Transformation Economique et Relance (ETER) l’ADEPME recrute les profils suivants:…

BIBLIOTHEQUE

Facebook