www.enligne.sn

Note d’information : l’Onu craint une catastrophe éducative

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a lancé une note d’information intitulée « L’éducation à l’époque du Covid-19 et au-delà », dans laquelle l’ONU souligne que la pandémie a créé la perturbation la plus grave de l’histoire des systèmes éducatifs mondiaux et qu’elle menace une perte d’apprentissage qui pourrait affecter plus d’une génération d’élèves. Les fermetures d’écoles risquent également d’effacer des décennies de progrès, selon cette note qui s’appuie sur les données de l’UNESCO et présente des recommandations sur les moyens d’éviter une catastrophe imminente.

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture a dirigé la rédaction de la note d’orientation du Secrétaire général, publiée le 6 août 2020, qui contient des contributions de 15 organisations partenaires.

« Nous étions déjà confrontés à une crise d’apprentissage avant la pandémie », a déclaré M. Guterres, dans une déclaration vidéo pour le lancement de la note d’orientation. « Nous sommes maintenant confrontés à une catastrophe générationnelle qui pourrait gaspiller un potentiel humain incalculable, saper des décennies de progrès et exacerber des inégalités bien ancrées ».

La note appelle les autorités nationales et la communauté internationale à s’unir pour placer l’éducation au premier plan des programmes de relance et protéger les investissements dans l’éducation. Avec cet objectif, l’UNESCO convoquera une session spéciale de la Réunion mondiale sur l’éducation avant la fin de l’année. 

Les données de l’UNESCO montrent que près de 1,6 milliard d’apprenants dans plus de 190 pays, soit 94% de la population concernée, ont été touchés par la fermeture d’établissements d’enseignement au plus fort de la crise, un chiffre qui s’élève à un milliard aujourd’hui. Pas moins d’une centaine de pays n’ont encore annoncé de date de réouverture des établissements.

La note d’information rappelle les projections de l’UNESCO selon lesquelles 24 millions d’apprenants, de l’enseignement pré-primaire à l’enseignement supérieur, risquent de ne pas retrouver le chemin des études en 2020 suite aux fermetures induites par le Covid-19. La majorité des apprenants à risque, soit 5,9 millions, vivent en Asie du sud et de l’ouest ; 5,3 millions se trouvent en Afrique subsaharienne. Ces deux régions étaient déjà confrontées à de graves problèmes d’éducation avant même la pandémie, ce qui risque d’aggraver considérablement leur situation.

Votre avis

BUSINESS

L’ADEPME recrute

L’ADEPME recrute

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme Emploi, Transformation Economique et Relance (ETER) l’ADEPME recrute les profils suivants:…

BIBLIOTHEQUE

Facebook