www.enligne.sn

L’Onp plaide pour plus de représentativité des femmes aux élections locales

L ’Observatoire national de la parité (ONP) plaide en faveur du renforcement de la démocratie paritaire, prônant l’identification de stratégies et d’actions pour faire émerger plus de femmes maires et présidentes de Conseils départementaux à l’issue des élections locales prévues en janvier 2024. L’ONP a initié, dans ce sens, un projet soutenu par l’Organisation des Nations Unies pour les Droits de l’Homme (HCDH), ONU-femmes et le Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT), en vue de relever le taux de représentativité des femmes ‘’menacées’’ par la nouvelle loi électorale, à savoir le suffrage universel direct. ‘’Pour la première fois, les maires et les Conseils départementaux vont être élus au suffrage universel direct et cela complique davantage la situation des femmes candidates’’, a souligné la présidente de l’ONP, Fatou Kiné Diop, rappelant que les pratiques d’investitures au sein des appareils politiques favorisent les hommes comme tête de listes. Seules 13 femmes ont été élues maires en 2014 sur 552 communes, soit 2,3% et deux femmes présidentes de Conseil sur 42 conseils départementaux, soit 4,8%, a-t-elle relevé, ce mercredi à Dakar au cours d’un atelier.  D’ailleurs, la présidente du HCCT, Aminata Mbengue Ndiaye, qui a ouvert les travaux, craint ‘’une régression de la représentation de femmes aux fonctions de maire et présidentes de Conseil départemental’’. ‘’Le changement de paradigme apporté par la loi n°18/2021 portant code électoral et instituant l’élection au suffrage direct des organes exécutifs aura des conséquences importantes sur la représentation féminine au niveau des instances de décision’’, a-t-elle soutenu. Elle en appelle à une synergie d’actions à construire avec méthode, intelligence et rigueur, soulignant que ‘’la bataille des femmes candidates +tête de liste+ devra être prise très au sérieux’’. L’atelier a pour objectif de mener une campagne de communication autour des enjeux de la représentation paritaire aux prochaines élections municipales et départementales. De même, il compte mettre en place, à l’échelle nationale, un dispositif d’observation, de veille et d’alerte sur le respect des dispositions de la loi sur la parité et de son décret d’application durant tout le processus électoral. Elus locaux, experts en matière électorale, représentants de partis politiques, de coalitions de partis politiques, de la société civile participent à la rencontre où de fortes recommandations sont attendues.

Avec Aps

Votre avis

#enligne.sn

ARRET SUR IMAGE

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.