www.enligne.sn

Les quotidiens en colère contre la nouvelle installation chaotique de l’Assemblée nationale

Les quotidiens reçus mardi à l’APS ont fustigé le chaos noté à l’hémicycle, lundi, lors de la séance d’installation des députés de la 14e législature. ‘’Quelle honte !’’, s’exclame à la Une le quotidien Tribune qui déplore ‘’les invectives, bagarres, acte de vandalisme’’ constatés lors de cette séance parlementaire. Amadou Mame Diop, un député de Benno Bokk Yaakaar (BBY), a été élu président de l’Assemblée nationale, lors de la séance inaugurale de la 14e législature.


M. Diop, maire de Richard-Toll (nord), a obtenu 83 voix. Quatre-vingt-quatre députés ont participé au vote, qui a été boycotté par l’opposition. Les députés de l’opposition ont dénoncé des vices de procédures avant de boycotter l’élection, qui s’est déroulée sous la forte surveillance des gendarmes sollicités par la présidente de séance.
L’élection du président de l’Assemblée nationale s’est déroulée ‘’dans la cacophonie totale’’, dit Libération qui fait le récit d’une journée marquée par les jets de bouteilles, d’un micro arraché, les insultes, des affrontements physiques, l’arrivée de la gendarmerie.


Sud Quotidien fustige une attitude ‘’déshonorable’’ avec cette image des gendarmes sécurisant le perchoir. Pour EnQuête, ce qui s’est passée à l’hémicycle, lundi, est ‘’inacceptable’’. Le journal résume ainsi la journée : ‘’l’élection du bureau de l’Assemblée nationale bloquée jusqu’à 20h. Des députés de l’opposition et du pouvoir se battent. Barthélémy Dias en colère casse des tables ; Aminata Touré boude’’.


C’était ‘’la chienlit’’ à l’Assemblée nationale, selon L’Info. Le Témoin parle de ‘’débuts chaotiques’’ de la 14e législature avec des députés qui ont offert ‘’un spectacle affligeant’’. ‘’Les heurts sombres de la démocratie’’, selon L’Observateur. ‘’Début de l’hémicirque’’, titre Le Quotidien qui relève que les députés Guy Marius Sagna (Yewwi) et Barthélémy Dias (Yewwi) ‘’se donnent en spectacle’’. Le journal souligne qu’Amadou Mame Diop, élu président de l’Assemblée sous la ‘’supervision’’ des gendarmes, a été ‘’la surprise’’ de Macky Sall.


A propos de l’élection de M. Diop, Le Soleil et le quotidien L’As aussi parlent de la ‘’surprise du chef’’ là où des observateurs pressentaient Aminata Touré, Amadou Ba, Aly Ngouille Ndiaye. Bës Bi Le Jour décrit Amadou Mame Diop comme ‘’un ogre politique silencieux’’. ’’Comme un coup de tonnerre, le choix porté sur sa personne, alors que tous les yeux étaient rivés sur Aminata Touré pour la candidature de la coalition Benno Bokk Yaakar au perchoir, a laissé pantois plus d’un. Docteur en pharmacie, Amadou Mame Diop draine pourtant une carapace de bête politique depuis 2012, point de départ de son militantisme au sein du parti au pouvoir’’, écrit le journal.

Votre avis

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook