www.enligne.sn

Des terroristes enlèvent une vingtaine de personnes après l’annonce de la libération de Soumaïla Cissé

L’annonce de la libération de Soumaïla Cissé et de Sophie Petronin en contrepartie d’un lot de jihadistes laissait envisager une accalmie dans la série de violences qui secouent le Mali. Il n’en est rien si l’on se réfère à l’enlèvement d’une vingtaine de villageois mardi 06 octobre dans le centre du pays par des hommes armés non identifiés. Une dizaine était toujours retenue mercredi. Lors de la foire hebdomadaire du village de Farabougou, dans le secteur de Niono (centre), « des hommes armés, des terroristes ont enlevé 20 personnes », a déclaré à l’AFP le chef de village, Boukary Coulibaly précisant qu’un jeune du village a été tué lors de l’enlèvement. Une dizaine de personnes, notamment des femmes et des enfants, ont par la suite été libérées. « Actuellement, ils gardent neuf personnes », a ajouté M. Coulibaly. Un élu local des environs a confirmé avoir été informé mardi de l’enlèvement de vingt personnes. « Nous avons informé aussitôt les militaires », a-t-il indiqué sous couvert d’anonymat. Dans la même région du centre, trois soldats ont été tués dans une attaque des groupes armés dans la nuit du mardi au mercredi. Le centre du Mali est pris dans un tourbillon de violences depuis l’apparition en 2015 dans cette région d’un groupe jihadiste mené par le prédicateur peul Amadou Koufa, qui a largement recruté au sein de sa communauté.

Un commentaire

Facebook