www.enligne.sn

Les évêques de l’Afrique de l’ouest dénoncent les politiques qui facilitent l’exploitation du peuple

Réunis en Assemblée générale au Nigéria, les évêques de la sous-région ouest africaine ont lancé un appel à lutter contre toutes les formes d’inhumanité de l’homme envers l’homme. Ils proscrivent l’avidité des politiciens, la corruption, l’ethnocentrisme, le sectarisme et toutes les formes d’injustice dans la société.

Les évêques catholiques des 16 pays composant la réunion des conférences épiscopales d’Afrique de l’Ouest (Recowa) ont tenu leur quatrième Assemblée générale au secrétariat de la conférence épiscopale du Nigeria, à Abuja, du 2 au 9 mai 2022. Rendant grâce à Dieu pour le succès de cette rencontre, ils réitèrent le vœu de l’Église catholique consistant à maintenir son rôle prophétique de promotion de la vérité, de la justice et de la paix dans les bons et les mauvais moments. Les délibérations de l’assemblée ont porté sur le thème : « Fratelli Tutti : chemin pour construire la fraternité et la paix durable en Afrique de l’Ouest ». Rappelant que Fratelli Tutti est le titre de la dernière encyclique du pape François sur la fraternité et l’amitié sociale, l’assemblée a indiqué que l’appel du pape mettait en relief sa préoccupation pour l’homme et la création au fil du temps, ce qu’il avait déjà proposé dans ses encycliques précédentes, Evangelii Gaudium, (Joie de l’Évangile) et Laudato Si, (Soyez loué mon Seigneur). La Réunion des conférences épiscopales d’Afrique de l’Ouest ne manque pas de lancer un appel à la solidarité. « En tant qu’Église, nous appelons les politiciens, les autres dirigeants et même notre peuple à mettre de l’ordre dans leur soif sans fin d’auto-agrandissement et d’acquisition de richesses. Nous exhortons les politiciens chrétiens, les chefs traditionnels, les technocrates, les professionnels, en particulier ceux des médias, les hommes et les femmes d’affaires, et en fait tout notre peuple à vivre leur vocation chrétienne dans la lutte contre la corruption, l’ethnocentrisme, le sectarisme et toutes les formes d’injustice dans la société. Nous dénonçons fermement les politiques et pratiques de nos gouvernements et dirigeants qui facilitent et permettent l’exploitation et la marginalisation de notre peuple et mettent en danger l’avenir de nos enfants. Tragiquement, certains individus se livrant à des actes de violence et de terrorisme ont aggravé l’état d’insécurité dans notre sous-région » assure la même source. Les évêques de l’Afrique de l’ouest ne manquent cependant pas d’optimisme. « Nous comptons beaucoup sur les lueurs d’espoir qui résonnent dans diverses sphères. Nous restons convaincus qu’aucun des problèmes qui affligent notre sous-région n’est insurmontable. Cependant, nous devons travailler ensemble, avec des esprits semblables dans la politique, la religion, l’économie, la vie sociale, les médias, en synergie pour lutter contre toutes les formes d’inhumanité de l’homme envers l’homme » laissent-ils entendre.

Source : La Tribune

Votre avis

#enligne.sn

BIBLIOTHEQUE

BUSINESS

Avis d’appel d’offres

Avis d’appel d’offres

AVIS D’APPEL D’OFFRES Kolda, le 16 / 05 / 2022 Invitation ou DP N° 001/2022/ARDK Messieurs, Mesdames, 1. Dans le…

Facebook