www.enligne.sn

Le standard téléphonique de la Présidence utilisé pour du trafic d’influence : Assome Diatta et El Hadj Ndiaye piégés

Administrateur de société affilié à la Chambre de Commerce d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (Ccciad), Birane Yaya Wane invite le président de la République à prendre le décret d’application pour que la réforme des Chambres de commerce, votée en 2017, devienne enfin effective. Au cours d’une conférence de presse tenue vendredi 11 septembre, Wane a révélé des pratiques peu orthodoxes ayant cours au niveau de l’institution consulaire. Notamment des pressions multiformes émanant de hauts dignitaires.

Il révèle que le ministre du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises Aminata Assome Diatta, ainsi qu’El Hadj Ndiaye de la 2STV ont fait les frais d’un trafic d’influence orchestré par un dignitaire coutumier de la capitale via le standard téléphonique de la Présidence de la République (33 880….). Le chef traditionnel en question occupe un poste de vice-président à la Chambre de Commerce de Dakar ajoute Birane Yaya Wane. « Cette personne instrumentalise tous les combats au niveau de la Chambre de Commerce. Nous attirons l’attention des autorités, et surtout son Excellence monsieur le Président de la République sur sa façon de faire du trafic d’influence en utilisant le standard téléphonique de la présidence pour joindre certaines autorités qui ne veulent plus lui parler au téléphone tellement il est désagréable et comploteur. C’est par ce procédé qu’il a réussi à joindre M. El Hdj Ndiaye de la 2STv et Madame la ministre du Commerce Aminata Assome Diatta qu’il a menacée de ses foudres en ne la faisant pas reconduire dans le prochain gouvernement en gestation. Monsieur le Procureur de la République ainsi que l’agent judiciaire de l’Etat doivent s’auto-saisir pour mettre hors d’état de nuire ce ripoux dangereux pour la société » préconise Birane Yaya Wane.

Un commentaire

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook