www.enligne.sn

Le roman “Calèche d’une demoiselle” fait l’éloge de la combativité de la femme sénégalaise

Tabara Niang, cadre d’administration dans l’enseignement supérieur sénégalais vient de publier aux éditions L’Harmattan/Sénégal son premier roman intitulé ’’Calèche d’une demoiselle’’, dans lequel elle peint la vie tumultueuse, combative d’une femme, où amour, politique, société et religion ’’se pensent dans une fraîcheur crue’’. Dans ’’Calèche d’une demoiselle’’, roman de 270 pages, Tabara Niang peint la mésaventure de Debbo Sy, ’’un cadre supérieur (…) qui voulait faire du lobbying pour sa nomination au poste stratégique de directrice générale adjointe de l’Agence nationale pour l’emploi’’. Il se trouve qu’elle était loin de s’imaginer que ses idéaux, sa vie, sa personne allaient ’’s’embourber dans les méandres d’une culture organisationnelle profondément sexiste où la calomnie charpente souvent un plafond de verre, difficile à briser’’, lit-on dans la quatrième de couverture de cet ouvrage. Cependant loin de rester à terre après sa déception, la demoiselle ’’fait le choix de relever la tête pour continuer à se battre’’. Diplômée en gestion des ressources humaines et en langues étrangères appliquées, Tabara Niang auteure de ’’Calèche d’une demoiselle’’ a servi à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

APS

Tabara Niang, cadre d’administration dans l’enseignement supérieur sénégalais vient de publier aux éditions L’Harmattan/Sénégal son premier roman intitulé ’’Calèche d’une demoiselle’’, dans lequel elle peint la vie tumultueuse, combative d’une femme, où amour, politique, société et religion ’’se pensent dans une fraîcheur crue’’. Dans ’’Calèche d’une demoiselle’’, roman de 270 pages, Tabara Niang peint la mésaventure de Debbo Sy, ’’un cadre supérieur (…) qui voulait faire du lobbying pour sa nomination au poste stratégique de directrice générale adjointe de l’Agence nationale pour l’emploi’’. Il se trouve qu’elle était loin de s’imaginer que ses idéaux, sa vie, sa personne allaient ’’s’embourber dans les méandres d’une culture organisationnelle profondément sexiste où la calomnie charpente souvent un plafond de verre, difficile à briser’’, lit-on dans la quatrième de couverture de cet ouvrage. Cependant loin de rester à terre après sa déception, la demoiselle ’’fait le choix de relever la tête pour continuer à se battre’’. Diplômée en gestion des ressources humaines et en langues étrangères appliquées, Tabara Niang auteure de ’’Calèche d’une demoiselle’’ a servi à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Votre avis

#enligne.sn

ARRET SUR IMAGE

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.