www.enligne.sn

Le paiement de salaires en espèces fait perdre des milliards de francs au Sénégal

Si 50% des temporaires sénégalais étaient payés sur un compte bancaire ou mobile, cela ajouterait plus de 45 milliards de francs Cfa additionnels au Pib par an. Constat fait dans une publication de la publication lancée hier par le Sénégal, avec le soutien de Better Than Cash Alliance (Nations Unies), la Banque mondiale et l’Agence Nationale des Statistiques et de la Démographie.

Source ; Tribune

« Au Sénégal, 9 travailleurs sur 10 sont payés en espèces et exclus de toute assurance maladie. Ce sont surtout des temporaires ». C’est un des constats majeurs de la publication lancée ce jour par le Sénégal, avec le soutien de Better Than Cash Alliance (Nations Unies), la Banque mondiale et l’Agence Nationale des Statistiques et de la Démographie. Cette situation offre toutefois de réelles opportunités d’innovation financière et d’inclusion sociale. « 77% des travailleurs temporaires interrogés seraient prêts à accepter des paiements électroniques si cela leur donnait accès à une assurance maladie ou d’autres services à forte valeur ajoutée » indique le document. Il ajoute que si 50% des temporaires sénégalais étaient payés sur un compte bancaire ou mobile, cela ajouterait plus de 45 milliards de francs Cfa additionnels au Pib par an (environ 80 millions de dollars Us). Le paiement électronique des travailleurs ouvre des perspectives supplémentaires dans de nombreux domaines. Il accélère l’inclusion digitale et financière de la population, accroît la compétitivité pour les entreprises, augmente la liquidité pour le système financier. Afin de débloquer l’ensemble de ces potentiels, l’Agence de Développement des Pme va renforcer son fonds d’appui aux Pme grâce à un apport additionnel de la Banque mondiale de 20 millions de dollars (environ 11 milliards de francs Cfa). Ces fonds visent à renforcer les initiatives de numérisation des Pme, y compris pour soutenir leurs projets de paiements électroniques des travailleurs. Le Président Macky Sall et la Reine Máxima des Pays-Bas, en qualité de Mandataire spéciale du Secrétaire Générale des Nations Unies pour la promotion de services financiers accessibles à tous qui favorisent le développement (Unsgsa), ont lancé un appel à leurs pairs, au secteur privé et la société civile en les invitant dans l’avant-propos du document à : « utiliser ce rapport pour garantir que les paiements numériques soient au centre d’une reprise durable et équitable ». « Notre engagement reste entier pour agir ensemble à l’avancement de l’agenda pour une reprise inclusive » ont-ils ajouté. Afin de montrer l’exemple, en fin 2020, le Président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, avait lui aussi décrété la numérisation des paiements des travailleurs de l’administration burkinabé. Dès l’apparition de la crise de la Covid dans l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa), la Bceao avait réagi avec des décisions visant à réduire la circulation du cash dans les 8 pays. Ces actions ont eu des impacts concrets qui commencent à changer la vie des entreprises et des travailleurs.

Forum

Votre avis

#enligne.sn

Macky Sall va-t-il briguer un mandat de plus ?

ARRET SUR IMAGE

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.

Recevoir nos notifications    OK MERCI