www.enligne.sn

La présidente du RCD charge les responsables de BBY à Rufisque

Le camp présidentiel, qui a été défait lors des locales à Rufisque, file vers une débâcle aux législatives. C’est l’avis de la présidente nationale des femmes de RCD,  Mme Mbaye, Ndèye Ndiaye qui déclare que les hommes choisis par Macky Sall ne travaillent pas pour l’intérêt de Rufisque.   

Présidente nationale des femmes du Rassemblement pour la citoyenneté et le développement (RCD), Ndèye Ndiaye est aussi la secrétaire générale des notables du Cap-vert. A la tête de plusieurs groupements de femmes du département de Rufisque, Mme Mbaye craint une seconde défaite du camp présidentiel après la débâcle lors des locales dernières. Sur  les problèmes de Benno à Rufisque, la présidente nationale des femmes de RCD qui a été récemment reçue par le président Sall, déplore dans les colonnes de La Tribune le fait que  chaque responsable tire de son côté en se faisant passer pour l’homme de la situation.

Mais à vrai dire, renseigne t-elle à part un seul,  le bilan des responsables de Benno est largement négatif».  Mme Mbaye de prévenir, «si le président Macky Sall ne revoit pas ses choix en misant sur des responsables qui sont proches de populations, qui ne refusent pas de les prendre au téléphone et ne les reçoivent pas,  il pourrait se retrouver avec une grosse surprise au soir du 31 juillet».  Et d’enchainer : « il doit aussi savoir que dans le département de Rufisque, à part le ministre d’Etat, Ismaïla Madior qui fait preuve d’une réelle disponibilité, les responsables qu’il a choisi ont perdu toute légitimité pour n’être là que pour leurs intérêts».

Mme Mbaye d’évoquer les problèmes des inondations dans le département, le découpage pour dire que tous ces problèmes qui sont restés en travers de la gorge des Rufisquois, ont un responsable connu par le président. En décidant de s’impliquer pour la victoire de son camp aux prochaines élections, Mme Mbaye fait une promesse ferme. « Nous allons bouter du commandement local de Rufisque, les politiciens qui ne sont mus que pour leur propre intérêt.  En tant que présidente nationale des femmes du Rcd, nous capitalisons plusieurs groupements de femmes qui sont avec nous. Avec la jeunesse, et les personnes du 3ème âge, de tous les bords, nous allons nous battre pour l’amélioration des conditions d’existence des Rufisquois». La présidente nationale des femmes du RCD, réitère qu’à Rufisque, « Benno est déjà scindé en deux entités qui se font face. D’un côté les gens qui se battent et qui n’ont rien reçu en contre partie de leur engagement et de l’autre, des opportunistes qui n’en ont que pour leurs poches et qui sont bien rétribués. C’est cela qui doit cesser», clame Mme Mbaye

Votre avis

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook