www.enligne.sn

La Police et la Gendarmerie s’arment contre les crimes financiers

En présence du Directeur Général de la Police Nationale et du Directeur de la Direction du Matériel et du Transit Administratif (Dmta), le programme Sensec Ue a procédé vendredi 20 novembre 2020 à la remise des diplômes de la troisième session de formation de la comptabilité des matières. Ces formations ont permis à 91 policiers provenant de l’ensemble du territoire national, et issus des différentes directions et unités de Police, d’approfondir leurs connaissances du cadre juridique de la comptabilité des matières, des méthodologies de gestion et de contrôle, des procédures proposées et de l’utilisation du logiciel de stock mis en place par la police dans toutes les unités de police, entre autres. Les formations ont été mises en œuvre par une équipe pluridisciplinaire de la Dmta et du Cabinet Keur Djily.

Le programme Sensec-Ue, à travers l’équipe de formateurs, a également participé à l’actualisation des textes en vigueur, avec l’accompagnement du Ministère des Finances et du Budget ce qui a permis de mettre en place un programme de formation de qualité, basé sur des textes récents de l’État sénégalais et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine.  Ces fonctionnaires pourront désormais mettre en pratique leur nouvelle qualification, sous la responsabilité de la Direction du Budget et du Matériel qui sera à la fois en mesure de connaitre les moyens existants et les besoins avec une plus grande précision et une réactivité accrue. Les procédures de reddition de comptes et de gestion seront harmonisées et optimisées. 

Au niveau de la Gendarmerie Nationale, le programme Sensec-Ue a financé la formation de 35 gendarmes, pour l’obtention du certificat d’aptitude technique du 2e degré (CAT2) d’une durée de quatre mois et pour le brevet de spécialiste de 1er degré (BS1) d’une durée de six mois, dans la spécialité « techniques de gestion ». L’ensemble de ces formations techniques répond aux besoins signalés par les Forces de Sécurité Intérieure et s’inscrit dans la continuité de l’appui du Programme Sensec-Ue et plus particulièrement de ses objectifs en matière de gouvernance et de sécurité intérieure.  Avec un budget de 10 millions d’euros, ce programme comprend trois composantes : lutte contre le crime organisé et le terrorisme, contrôle et surveillance des frontières, appui à la bonne gouvernance du secteur de la sécurité intérieure.

Votre avis

Facebook