www.enligne.sn

Jurisprudence Diop Iseg : la liberté provisoire pour tous les pédophiles ?

La justice s’opposait jusque là aux demandes de mise en liberté provisoire introduites par les avocats du président directeur général de l’Institut supérieur d’entrepreneurship et de gestion (Iseg), Mamadou Diop. Ce dernier, inculpé pour pédophilie, détournement de mineur et corruption de mineur était en prison depuis le 12 mars dernier.

Diop Iseg vient de bénéficier d’une liberté provisoire et est sorti de cellule ce mardi 28 juillet 2020. Cette libération pose sur la table la lancinante question de l’indépendance de la justice. Elle donne jour à une nouvelle jurisprudence qui pourrait légitimement pousser les autres personnes inculpées pour pédophilie au Sénégal à demander une liberté provisoire.

Faisant preuve de mauvaise foi, le Directeur de l’ISEG avait battu en brèche toutes les accusations. Il s’est rétracté par la suite et a reconnu la relation, tout en rejetant avoir contraint la jeune fille. Cette dernière a désisté de sa plainte. De même pour Diop Iseg qui la poursuivait pour collecte de données illicites et chantage. Malgré les désistements de leurs plaintes respectives, l’action publique, déjà enclenchée par le maître des poursuites doit en principe suivre son cours.

Votre avis

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook