www.enligne.sn

Impossible foods : la Chine a de l’appétit pour les viandes à base de plantes

La Chine constitue un grand marché de viande à base de plantes, et Impossible Foods, fabricant de hamburgers sans viande, envisage de déployer des substituts de viande en Chine, alors que les consommateurs du pays se tournent vers un système alimentaire à base de plantes, a déclaré son PDG Pat Brown à Xinhua dans une récente interview, tout en espérant qu’une alimentation changeante pourrait aider à remonter le temps sur le changement climatique.

L’industrie des substituts de viande a connu un essor ces dernières années en raison d’habitudes alimentaires plus saines, d’un comportement de consommation plus durable, et de la propagation de la COVID-19 dans les usines de traitement et d’emballage de viande qui ont porté des coups importants à la chaîne d’approvisionnement mondiale de la viande.

“Nous avons de grands projets pour 2021, à la fois une croissance du commerce de détail et une croissance significative des clients des services alimentaires. Nous travaillons très dur sur notre expansion internationale, y compris la Chine”, a déclaré M. Brown à Xinhua dans une interview lors du Web Summit, une conférence annuelle de leaders et d’entrepreneurs technologiques à Lisbonne qui s’est tenu de manière virtuelle cette année.

Créée en 2011 et basée dans la Silicon Valley de Californie, la start-up privée de technologie alimentaire a lancé son premier produit, l’Impossible Burger, en 2016. Ses produits ont le goût de la viande mais sont à base de protéines de soja et de pomme de terre, d’arômes d’hème, de graisses de noix de coco et les huiles de tournesol, et les liants. M. Brown a indiqué que la société prévoyait de profiter de l’appétit croissant de la Chine pour un régime à base de plantes.

La demande d’aliments protéinés à base de plantes a augmenté en Asie, traditionnellement une région avec un appétit vorace pour la viande, car les soupçons sur les liens entre la viande d’animaux sauvages et le coronavirus ont incité les consommateurs à repenser et à modifier leur alimentation. Selon un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en 2019, l’Asie représente plus de 46% de la consommation mondiale de viande.

Ces derniers mois, la Chine est devenue un champ de bataille pour les fabricants de viande d’origine végétale domestiques ainsi que pour les multinationales. Le géant suisse de l’alimentation Nestlé a annoncé en mai qu’il construirait sa première installation alimentaire à base de plantes pour l’Asie dans la zone de développement économique et technologique de Tianjin (TEDA), en Chine, et qu’il pourrait lancer des produits à base de viande artificielle d’ici la fin de cette année.

Source: Agence de presse Xinhua

Votre avis

#enligne.sn

ARRET SUR IMAGE

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.