www.enligne.sn

Financer la croissance africaine à horizon 2030 : perception des investisseurs internationaux #PDF

Nous sommes très heureux de vous partager la cinquième édition de l’étude Havas Horizons « Financer la croissance africaine ». Cette année, à l’aube d’une décennie nouvelle, nous nous sommes attelés à comprendre les dynamiques économiques qui animent, et animeront, le continent à horizon 2030. Fruit de la collaboration des équipes de la Commission Économique pour l’Afrique des Nations Unis et du Groupe Havas, cette étude nous permet de mieux saisir les perceptions des investisseurs internationaux sur les grandes tendances d’avenir au niveau continental, mais aussi par région, par pays et par secteur d’activité.
À l’heure des grandes incertitudes liées à la pandémie mondiale que nous traversons, et dont ont résulté une déstabilisation généralisée des marchés, une diminution des échanges commerciaux, comme un arrêt brutal de la circulation des personnes, les enjeux de croissance sont décisifs. Paradoxalement, alors que le monde se referme, les investisseurs internationaux que nous avons interrogés en appellent à l’ouverture. Ainsi, ils considèrent comme principal atout la constitution
d’un marché continental intégré qui favorisera les échanges internes, les projets d’infrastructures transnationaux, comme la diversification des économies africaines. En somme, créer des liens pérennes pour construire un avenir économique durable, inclusif et prospère. Surtout, et après la fuite de capitaux étrangers au début de l’année 2020 suite aux décisions d’un certain nombre d’institutions financières de réorienter leurs investissements vers des marchés plus matures, et perçus comme moins risqués, l’optimisme affiché par nos répondants laisse entrevoir un retour des investissements, et ce sur l’ensemble du continent, et dans de nombreux secteurs.
Des inquiétudes quant à l’instabilité politique et sécuritaire comme aux problématiques de gouvernance demeurent. Les récents évènements dans de nombreuses régions renforceront d’ailleurs ce sentiment de difficultés chroniques en la matière. Toutefois, les nombreux atouts et opportunités incarnées par la ZLECAf ou par la consolidation d’une classe moyenne active, mais aussi par les nombreux succès de groupes panafricains dans tous les domaines, ou encore par les perspectives de développement de secteurs d’activités prometteurs nourrissent l’optimisme des investisseurs.

Dans cette édition nous nous sommes d’ailleurs attelés à mieux comprendre, en profondeur, les tendances d’avenir liées à l’innovation, à la dynamique démographique, à la transition énergétique, aux nouveaux modèles agricoles, et aux infrastructures. Enfin, nous avons souhaité donner la parole à des dirigeants de premier plan, qui participent, chaque jour davantage, à la transformation du continent et incarnent l’impératif de permettre aux entrepreneurs et innovateurs africains de pouvoir déployer toute leur créativité, leur ingéniosité, leur énergie. Pour le bénéfice de toutes et de tous.

Penser l’avenir. Le construire. Ensemble.
Bonne lecture !

“(2021-10). Étude HAVAS HORIZONS-CEA financer la croissance africaine à horizon 2030: perception des investisseurs internationaux. Addis Abeba. © NU. CEA,. https://hdl.handle.net/10855/46430

URI

https://hdl.handle.net/10855/46430

Collections

Votre avis

BUSINESS

L’ADEPME recrute

L’ADEPME recrute

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme Emploi, Transformation Economique et Relance (ETER) l’ADEPME recrute les profils suivants:…

BIBLIOTHEQUE

Facebook