www.enligne.sn

Emigration clandestine : le Sénégal perd pied

Le Chef de l’Etat a donné les instructions pour qu’une assistance immédiate soit apportée aux familles éplorées. De même, des moyens additionnels exceptionnels seront mobilisés par la Délégation à l’Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes pour soutenir les rescapés des naufrages et leur apporter, ainsi qu’aux autres jeunes des zones concernées, la formation, le financement et l’encadrement nécessaires pour développer des projets générateurs de revenus.

Devant la recrudescence de la migration clandestine, le Chef de l’Etat a donné des instructions fermes pour le renforcement du contrôle des embarcations, de la surveillance côtière, de l’identification et du démantèlement systématique des réseaux de passeurs qui organisent ce trafic illicite. Le Président Macky Sall exprime sa profonde compassion et présente ses condoléances attristées aux familles endeuillées par les naufrages de pirogues survenus récemment sur les voies de la migration clandestine. Le Président Sall prie pour le repos de l’âme des victimes.

Cela intervient dans un contexte de cacophonie puisque le Gouvernement du Sénégal et l’Organisation internationale pour les migrations (Oim) ne parlent pas le même langage. Le régime du Sénégal a du mal à entendre que 140 migrants ont trouvé la mort récemment en tentant de fuir le Sénégal. Une tendance à minimiser l’impact de cette bombe social qui a comme corollaire l’échec des politiques publiques en matière de création d’emplois. Comme pis-aller, l’Etat promet de mobiliser des ressources exceptionnelles pour aider les rescapés à trouver un travail.

Votre avis

BUSINESS

L’ADEPME recrute

L’ADEPME recrute

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme Emploi, Transformation Economique et Relance (ETER) l’ADEPME recrute les profils suivants:…

BIBLIOTHEQUE

Facebook