www.enligne.sn

Démographie – Les ménages surpeuplés plus fréquents en milieu rural

L’insuffisance de pièces à usage d’habitation qui a pour conséquence le surpeuplement du logement, favorise la promiscuité et affecte les conditions d’existence, notamment le confort et le bien-être des membres du ménage. Les résultats du dernier recensement de 2013 montrent que, un peu plus de la moitié des ménages (50,9%) disposent d’un logement de 1 à 3 pièces, tandis que 35,5% occupent un bâtiment de 4 à 6 pièces. Dans une note de synthèse que nous mettons ici à disposition, l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (Ansd) note que « près d’un (1) ménage sur dix (10) habite un logement de 7 à 9 pièces. Les ménages qui occupent un logement de 10 pièces ou plus font moins de 4% (3,9%) ».

La répartition du nombre de pièces habitées varie en fonction du milieu de résidence. Ainsi à Dakar, un peu plus de six (6) ménages sur dix (10) disposent d’un logement de petite taille (1 à 3 pièces à usage d’habitation). A l’opposé, les logements de grande taille sont plus fréquents en milieu rural (39,7% des ménages disposent d’un logement de 4 à 6 pièces, 11,6% occupent un bâtiment de 7 à 9 pièces et 5% habitent dans un logement de 10 pièces ou plus), (Cf. tableau 1 en annexe).

Plus de la moitié des individus vivent dans un logement surpeuplé

Pour l’analyse de l’indice de peuplement, trois types de ménages ont été définis : les ménages sous peuplés (quand le nombre de pièces est supérieur au nombre de personnes), les ménages surpeuplés (quand deux personnes ou plus partagent une seule pièce) et les ménages normalement peuplés (quand le nombre de personnes par pièce est 1 ou 2). Plus de la moitié des individus vit dans des ménages qui occupent un logement surpeuplé. En effet, les données montrent que sept (7) individus sur dix (10) habitent dans un ménage surpeuplé. Par ailleurs, les individus vivant dans des ménages surpeuplés sont plus fréquents en milieu rural (74,8), toutefois, ils restent importants en zone urbaine où ils représentent plus de la moitié, avec pour Dakar (68,1%) et les autres villes (69,5%).

Votre avis

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook