www.enligne.sn

Déconfinement : Partcours comme élément d’impulsion de la relance artistique

Evénement artistique organisé chaque année durant la période coïncidant avec les deux premières semaines du mois de décembre, Partcours a été initié en 2012 par Koyo Kouoh de Raw Material Company et Mauro Petroni de l’Atelier Céramiques Almadies. L’objectif poursuivi par cette initiative est de réunir le meilleur des espaces d’art professionnels de la capitale sénégalaise.

La Tribune

Partcours est organisé en collaboration avec une trentaine d’espaces membres qui restent libres de leur programmation durant l’évènement.  Ces structures sont engagées tout au long de l’année dans la diffusion de l’art, de la culture et du savoir, sous une grande variété de formes. La période retenue cette année s’étale du 27 novembre au 13 décembre 2020. Chacun des espaces concernés est d’accord pour lancer l’édition 9 en tenant compte des risques et des mesures nécessaires à prendre en fonction de l’état de l’épidémie, ce qui implique une possible modification des programmes.

La chargée de communication, Gaëlle Le Roy Barro, souligne que « la souplesse du Partcours pourrait être une impulsion pour la scène artistique dakaroise, et une grande consolation pour les artistes et les espaces qui depuis de longs mois n’ont pas eu d’occasions pour partager leur créativité avec le grand public ». En effet, ajoute-t-elle, la flexibilité du Partcours, de ses nombreux lieux ouverts sur l’extérieur, la proximité avec les jardins et espaces publics de Dakar sont autant d’atouts pour la manifestation, et cela se ressent sur la programmation qui se profile.

Dans le même élan, Gaëlle Le Roy Barro rappelle que «  Partcours a émergé du désir de valoriser celles et ceux qui « se lèvent chaque matin pour l’art, les artistes et la communauté », ainsi que pour faire rayonner les actions des centres d’art, galeries, musées, fondations qui œuvrent avec professionnalisme et conviction dans la ville ». C’est une cartographie alternative de la ville de Dakar qui est proposée via l’exploration de vernissages organisés par quartiers dans un format condensé, en moyenne de deux évènements par jour pendant deux semaines. « Cette synergie des faiseurs d’art contemporain met en partage un itinéraire artistique et déambulatoire à travers des espaces d’art majeurs, parfois insoupçonnés, dont les programmations débordent souvent dans les rues. Ils y présentent leur démarche de galeriste, de commissaire, d’artiste, offrant leur regard sur l’actualité de l’art et du débat artistique. On se croise et se recroise d’un espace à l’autre, d’une rue ou même d’un parking dakarois. A chaque visiteur d’en construire sa propre narration, qui finalement raconte aussi la ville à cette période précise de l’année. Le Partcours c’est enfin une grande fête de l’art, qui continue chaque jour dans des espaces différents » ajoute-t-elle.

Votre avis

Facebook