www.enligne.sn

Déchets plastiques : le ministère de l’Environnement, l’Ucg et l’agence Global Vision à couteaux tirés

En janvier 2020, le Sénégal a durci sa législation contre l’usage du plastique en adoptant la loi relative à la prévention et à la réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques. L’adoption de cette loi est accompagnée d’une campagne de sensibilisation sur les effets néfastes du plastique. C’est ainsi que dans un spot publicitaire réalisé dans le cadre de cette campagne, il est affirmé (en Wolof, langue la plus parlée du Sénégal) que sur 100 kilogrammes de déchets au Sénégal, les 60 sont constitués de plastique.

Contacté par Africa Check, le service de communication du ministère de l’Environnement et du Développement durable a orienté vers l’agence conceptrice de la publicité du nom de « Global Vision ». Aly Mané, directeur de l’agence de communication a indiqué que le contenu a été fourni par le ministère de l’Environnement, ce qu’a réfuté à son tour ledit ministère.

Pour obtenir les chiffres de la production de déchets en 2019, Africa Check a contacté Pod Estelle Ndour, responsable du service économie des déchets solides à l’Unité de Coordination de la Gestion des déchets solides (UCG). Selon elle, la production nationale de déchets a été de « 4 142 000 tonnes » durant l’année dernière et « la proportion des déchets plastiques est de 10% » soit un total de 414 200 tonnes. Ce qui met à nu les incohérences dans la stratégie de communication du ministère.

Avec Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Retrouvez l’étude dans son intégralité sur : https://fr.africacheck.org/reports/60-des-dechets-au-senegal-sont-ils-du-plastique/

Forum

Votre avis

#enligne.sn

Macky Sall va-t-il briguer un mandat de plus ?

ARRET SUR IMAGE

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.

Recevoir nos notifications    OK MERCI