www.enligne.sn

Dans l’opposition personne ne fait confiance à personne (Moussa Diakhaté)

Porte-parole de Bokk Gis Gis, Moussa Diakhaté dénonce les procédés antirépublicains utilisés par le régime de Macky Sall. Il dénonce aussi, en parallèle, l’attitude de l’opposition sénégalaise qui n’arrive pas à poser des garde-fous assez solides face aux dérives. « On a une opposition qui accepte tout, qui de 2012 à nos jours n’a jamais réussi à imposer un rapport de force à Macky Sall. Macky Sall opposant était beaucoup plus tranchant que ce que je vois dans cette opposition aujourd’hui » déclare Moussa Diakhaté. Assumant son propos, il indique que le problème de l’opposition réside dans la poursuite d’intérêts particuliers, au détriment de l’intérêt général. « Je fais des analyses de principe. Le problème au Sénégal c’est qu’on gère des personnes. Tout le débat sénégalais actuellement porte sur des questions personnelles.  Moi je parle de principes. Quand on veut être dans un front politique où personne ne fait confiance à personne on est en train de jouer. Pourquoi dans nos marches les Sénégalais ne nous suivent pas souvent ? C’est parce que le discours n’est pas clair, les postures ne sont pas claires. Les gens ne comprennent pas certaines positions, ne comprennent pas certaines attitudes, ce qui permet à l’Etat de dérouler » déplore le porte-parole de Bok Gis Gis.

« Les agendas diffèrent d’un parti à un autre »

Pour Moussa Diakhaté, « la posture de l’opposition est très molle ».  « Le résultat est là. Dites-moi quel est le combat que nous avons mené contre Macky Sall et réussi ?  Dites m’en un.  Il y a de quoi se remettre en cause. On tire sur le président mais il est dans une logique, dans des réflexes de sauvegarde du pouvoir.  Il utilisera tous les moyens, souvent légaux, souvent pas du tout légaux pour essayer de se maintenir. Mais qu’est ce que nous avons fait en face ? Chacun gère des intérêts de clan et de camp alors que quand le Sénégal est menacé on doit s’oublier. Avons-nous cette grandeur ? » indique Moussa Diakhaté. Abordant la question des alliances politiques, et du nouveau front de l’opposition en gestation, il laisse entendre que les synergies doivent être véridiques et intelligentes. « On ne peut pas avoir l’unanimité. Ne sont ensemble que ceux qui peuvent l’être. Ceux qui doivent aller ensemble doivent le savoir et travailler sur des programmes et non pas sur des circonstances. Malheureusement les agendas diffèrent d’un parti à un autre alors que le seul agenda qui vaille c’est le Sénégal » affirme Diakhaté.

Votre avis

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook