www.enligne.sn

La députée Danièle Obono représentée en esclave par Valeurs actuelles, l’indignation monte

La « politique fiction » du magazine conservateur Valeurs Actuelles sur la députée LFI Danièle Obono, dépeinte en esclave dans son dernier numéro paru cette semaine, a suscité, samedi 29 août, une vague de condamnations, jusqu’au président de la République. Valeurs actuelles a choisi de dépeindre Danièle Obono sous les traits d’une esclave. Ces illustrations et ce texte témoignent selon la députée LFI « d’une banalisation du racisme le plus abject ». Elle a reçu de nombreux soutiens d’Outre-mer.Dans ce récit de sept pages, la députée La France Insoumise Danièle Obono est représentée sous les traits d’une esclave dans plusieurs dessins. On peut y lire le sous-titre suivant « Obono l’Africaine. Où la députée insoumise expérimente la responsabilité des Africains dans les horreurs de l’esclavage ».

« Cette publication révoltante appelle à une condamnation sans ambiguïté », a dénoncé sur Twitter, samedi 29 août, le Premier ministre, Jean Castex. Il a indiqué qu’il partageait « l’indignation » de la députée LFI de Paris et l’a assuré « du soutien de l’ensemble du gouvernement »« La lutte contre le racisme transcendera, toujours, dans nos clivages », a-t-il affirmé. Emmanuel Macron a appelé Danièle Obono en fin de matinée pour « lui témoigner sa sympathie et sa solidarité », a appris franceinfo auprès de l’entourage du président. « Il condamne toute forme de racisme », ajoute l’entourage d’Emmanuel Macron.

Votre avis

Facebook