www.enligne.sn

Crise politique au Mali : pourquoi la mission de la Cedeao a échoué

Le mouvement de contestation au Mali a rejeté le plan de sortie de crise, proposé par les émissaires de la CEDEAO .

Dans un communiqué le M5-RFP affirme que  » les propositions de solutions de la Mission de la CEDEAO ne correspondent absolument pas aux aspirations et attentes exprimées par le M5-RFP et portées par l’écrasante majorité du peuple malien ».

La feuille de route proposée par la médiation recommande en effet le maintien au pouvoir du président Ibrahim Boubacar Keita, alors que la principale revendication de la contestation est justement la démission de ce dernier.

La mission préconise aussi la mise en place d’une nouvelle cour constitutionnelle dont les membres comprendront 3 profils issus de la magistrature, 3 personnes cooptées par le président de la république et 7 personnes choisies par les forces vives de la nation, ainsi qu’un réexamen du contentieux électoral et la formation gouvernement d’union nationale.

Un plan rejeté en bloc par le mouvement du 05 juin qui a « réitéré ses demandes (…) notamment la démission de M. Ibrahim Boubacar Keita », mais la CEDEAO a fait savoir que cette démission était « pour elle une ligne rouge », selon le communiqué.

Votre avis

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook