www.enligne.sn

Covid-19 : l’Afrique se tourne vers la Covax

Les 54 pays du continent ont tous exprimé leur intérêt pour la Covax, une initiative mondiale qui est codirigée par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (en anglais ‘Coalition for Epidemic Preparedness Innovations’, Cepi), Gavi, l’Alliance pour les vaccins (Gavi) et l’Organisation mondiale de la Santé (Oms). Les partenaires collaborent avec les gouvernements et les fabricants afin d’acheter suffisamment de doses de vaccins pour protéger les populations les plus vulnérables du continent. À travers la plateforme Covax coordonnée par Gavi, l’initiative vise à garantir l’accès à tous : les pays à revenu élevé et moyen qui autofinanceront leur propre participation, et les pays à revenu moyen inférieur et faible qui verront leur participation soutenue par la garantie de marché (Advance Market Commitment, Amc) de Covax.

Huit pays d’Afrique ont accepté d’autofinancer leurs doses de vaccins par le biais de la plateforme Covax. Cette manifestation d’intérêt se traduira par des engagements contractuels à se joindre à l’initiative d’ici le 18 septembre, et les paiements initiaux devront être effectués au plus tard le 9 octobre 2020.

En outre, 46 pays d’Afrique sont éligibles à l’instrument de financement, le Covax Amc, qui a collecté environ 700 millions de dollars US sur un objectif initial de 2 milliards de dollars US de fonds de démarrage provenant de pays donateurs à revenu élevé, ainsi que du secteur privé et de philanthropes d’ici la fin de 2020 précise l’Organisation Mondiale de la Santé.

« La Covax est une initiative mondiale novatrice qui associera les pays africains et veillera à ce qu’ils ne soient pas laissés en fin de liste pour l’accès aux vaccins de la Covid-19 », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique. « En allant au-delà du continent pour collaborer avec d’autres gouvernements et fabricants à l’échelle mondiale et en mettant en commun les pouvoirs d’achat, les pays peuvent protéger les personnes les plus vulnérables à la maladie en Afrique. »

Votre avis

Facebook