www.enligne.sn

Comment l’Apr écrase ses militants et responsables et alimente l’opposition * Par Cheikh Ndiaye

Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye , Thierno Alassane Sall, Thierno Bocoum , Khalifa Sall, Bougane Gueye, Moustapha Diakhaté, Barthélémy Diaz, Boubacar Camara, tous furent en un moment où en un autre, soit des responsables de l’Apr qui ont pendant longtemps cheminé avec le Président Macky ou d’anciens alliés et baye fall du Président Macky Sall comme Barthélémy et des fonctionnaires du système exclus pour défiance et déviance comme Sonko. La liste pouvait être plus longue si Aminata Toure, Amadou Ba, Oumar Youm, Ali Ngouille Ndiaye, et d’autres humiliés ou réduit au silence , avaient quitté l’Apr.


Beaucoup d’autres sont à l’intérieur mais ont déposé armes et munitions depuis belle lurette. Il n’ya que des gens comme moi , qui sont restés au moins pour trois choses: 1) la similitude des conditions 2) la foi en la République 3) le bilan incontestable


Ainsi, on voit bien que non seulement, l’Apr est un grand parti avec un grand leader , il faut le reconnaître même s’il commet aussi des erreurs d’appréciation et est  coupable d’injustices inexplicables, mais l’Apr est aussi un parti qui frappe ses enfants, les humilie et même parfois, est une logique de destruction de carrières.


Ceux qui s’opposent à nous aujourd’hui sont les éléments tangibles d’une gestion des ressources humaines aux antipodes des principes de la politique, lesquels sont centrés sur le dialogue et la concertation surtout entre frères et sœurs républicains.


Parfois , les conditions de nomination et de limogeage, l’absence d’espace d’épanouissement et de prise en charge des ambitions ou des prétentions,  la volonté du patron, le favoritisme, sont autant de causes, de ce qui apparaît comme regrettable , invraisemblable, l’Apr face à l’Apr comme disait l’autre.  Il faut donc arrêter cette logique coloniale de type , << Toto tape Pâté >> , qui ne fait que fragiliser notre parti et rendre difficile les combats politiques. Là plupart des militants sont démotivés ou quittent simplement le navire marron beige et nous attendent sur le terrain pour se frotter à nous , avec une violence verbale inouïe.

Partout,  ce sont d’anciens militants et responsables de l’Apr qui  peuplent le Pastel de Sonko et d’autres partis,  qui mènent un seul et unique combat,  la défaite du President Macky Sall.


Ce grand parti est en train mourir, mais on ne le sent pas quand on est dans les bureaux climatisés. Nos mobilisations le prouvent, il faut motiver les militants, sinon ils ne se déplacent pas.


Que faire? Il faut lancer la grande Action pour un retour au bercail de tous les enfants du parti, qui sont devenus des leaders de parti , de mouvements, des opposants par frustration autour d’une politique globale de gestion des ressources humaines avec plusieurs axes dont le plus important, est la réduction des injustices politiques et une prise en sociale, entre autres actions immédiates.


Le cas  Fatoumata Ndiaye avec le mouvement << Fouta tampi >> a frustré tous les jeunes de l’Apr qui sont restés,  militants, disciplinés,  engagés,  malgré les difficultés infrahumaines, sans jamais dire du mal du Président Macky Sall . Cette rançon à l’indiscipline , aux contre valeurs, à l’injustice,  doit être abolie et maintenant !


Il y a des gens qui ne pourront jamais nuire au Président , puisqu’ils ne font rien avec conviction et puis , ils n’ont pas la capacité intellectuelle et politique de salir le bilan de SEM Macky Sall.


Que ceux qui montent de pareilles opérations politiques, sachent que ceux qui quittent par désespoir, sont toujours plus nombreux que ceux qui arrivent par opportunistes et le plus souvent , ils viennent toujours seuls .


Mahmoud Saleh, Mambaye Niang , Augustin qui connaissent bien  le parti , sont coupables de cette situation parce qu’ils ont le pouvoir, la légitimité historique et la confiance du Président de la République, pour qu’il n’en soit pas ainsi, pour que les choses changent.
Les enfants du parti , sacrifiés au CESE  ,malgré leur CDI, sans que personne ne parle ou n’agisse, est la toute première injustice politique et sociale , qu’il faille corriger.

Cheikh Ndiaye Responsable politique Apr Grand Yoff, Conseiller Municipal 

Votre avis

#enligne.sn

ARRET SUR IMAGE

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.