enligne.sn

Casamance : Un déminage est un préalable au retour des populations *H&I

Les dernières opérations de l’armée sénégalaise en Casamance laissent entrevoir un retour des populations déplacées dans leurs villages. C’est en tout cas ce que laisse penser l’un des objectifs de l’armée qui consistait à « créer les conditions sécuritaires pour favoriser le retour de la population au bercail » comme avancé par le colonel Kandé, commandant de la zone militaire numéro 5.  Réagissant à cet appel renouvelé au retour par les autorités militaires, comme ce fut le cas en juin 2020, Humanité & Inclusion (anciennement Handicap International, Ndlr) attire l’attention de toutes les parties prenantes dans un communiqué parcouru par Tribune. Humanité & Inclusion met particulièrement l’accent « sur les dangers que pourrait entrainer un retour précipité des déplacés, et sur la nécessité d’une dépollution totale nécessaire des sites visités par l’armée, se situant à la frontière avec la Guinée-Bissau ».  Humanité & Inclusion ajoute que « même si le retour des populations déplacées de Casamance est souhaité, il doit être précédé d’une dépollution des zones contaminées et une préparation en amont à laquelle devront prendre part tous les acteurs, afin de garantir aux populations un retour et une reprise de leurs activités en toute sécurité ».

Forum

Votre avis