www.enligne.sn

Caricatures du prophète : Emmanuel Macron défend la « liberté de blasphémer » en France

À la veille de l’ouverture du procès de l’attentat contre le journal Charlie Hebdo, Emmanuel Macron a laissé entendre qu’un «président de la République en France n’a jamais à qualifier le choix éditorial» d’un journal. Il a défendu, mardi 1er septembre, «la liberté de blasphémer» en France à propos de la republication par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet, lors d’une conférence de presse à Beyrouth. «Depuis les débuts de la Troisième République il y a en France une liberté de blasphémer qui est attachée à la liberté de conscience. Je suis là pour protéger toutes ces libertés. Je n’ai pas à qualifier le choix de journalistes. J’ai juste à dire qu’en France on peut critiquer des gouvernants, un président, blasphémer, etc.» a-t-il assuré. Cité par Le Figaro, Emmanuel Macron évoque, dans le même élan, la liberté de presse.

Votre avis

BUSINESS

L’ADEPME recrute

L’ADEPME recrute

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme Emploi, Transformation Economique et Relance (ETER) l’ADEPME recrute les profils suivants:…

BIBLIOTHEQUE

Facebook