www.enligne.sn

Campagne de commercialisation horticole : Bilan satisfaisant, l’Orsre rassure les agriculteurs

Les résultats de la production horticole au Sénégal pour la campagne 2021-2022 sont satisfaisants.En conclave à Mbour pour tirer le bilan de la campagne de commercialisation horticole 2021-2022, les agriculteurs ont reçu davantage d’assurances de la part de l’Organe de Régulation du Système de Récépissé d’Entrepôt (ORSRE) quant au financement de la chaîne de valeur agricole.Les statistiques de la campagne de commercialisation horticole au Sénégal s’avèrent satisfaisantes. L’horticulture a établi des résultats remarquables pour l’année 2021-2022. Les chiffres révèlent une production record et, ce, en dépit des contraintes liées à la conservation et au stockage des produits.Prenant part à l’atelier bilan de la campagne de commercialisation horticole 2021-2022, à l’initiative de l’ARM, le Directeur Général de l’ORSRE, a tenu à rassurer les agriculteurs. « Dans ce bilan-campagne, nous le disions tout à l’heure, nous sommes en train de préparer pour la campagne 2022, pour que les acteurs de l’horticulture puissent bénéficier de financements qui vont leur faciliter l’accès au crédit et qui, en même temps, protège leur production et leurs stocks. Beaucoup d’efforts sont faits dans la production et dans la commercialisation », a indiqué Driss Junior Diallo qui soutient qu’au niveau du ministère du commerce, il y a des initiatives, notamment, le fonds de commercialisation, les structures de commercialisation comme l’ORSE mis en place pour faire le nécessaire avec les acteurs. »Nous, au niveau de cet organe, il y a un outil innovant de financement mis en place qui a été suscité par l’ensemble des acteurs locaux, mais aussi avec les partenaires du Sénégal, notamment, la Banque mondiale qui est à l’initiative de ce projet qui met en valeur les productions des commerçants mais aussi des producteurs. Aujourd’hui, avec leurs propres stocks, il peuvent disposer d’un lever de financement autant de fois qu’ils le souhaitent. Donc, il n’y a plus aucune garantie que les banques peuvent demander aux agriculteurs ».Pour le financement de la chaîne de valeur agricole, le Dg de l’ORSRE les invite à intégrer en masse le Système de Récépissé d’Entrepôt, mécanisme innovant de financement agricole mis en place par l’Etat du Sénégal.Ouvert hier à Mbour, cet atelier bilan de la campagne de commercialisation horticole 2021-2022 organisé par le ministère du commerce, de la consommation et des petites et moyennes entreprises en collaboration avec « FEED the Future Sénégal » à l’intention des acteurs agricoles se poursuivra jusqu’à jeudi.

Aly Saleh

Votre avis

Facebook