www.enligne.sn

Attaque terroriste à Vienne, l’Union européenne mobilisée

Une personne est morte et plusieurs ont été blessées, lundi 2 novembre au soir, lors d’une fusillade dans le centre de Vienne, la capitale autrichienne, rapporte la police locale qui indique sur Twitter que six sites différents ont subi une attaque.

Un des auteurs a été abattu, a indiqué, lors d’une conférence de presse, le ministre autrichien de l’intérieur Karl Nehammer, et « au moins un suspect est toujours en fuite », a-t-il précisé.

Le maire de la ville a par ailleurs fait état de quinze personnes hospitalisées, dont sept dans un état grave. Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a condamné « une attaque terroriste répugnante ».

« Nous ne nous laisserons jamais intimider par le terrorisme et nous combattrons ces attaques avec tous nos moyens », a-t-il écrit sur Twitter, disant ses pensées pour « les victimes, les blessés et leurs proches ».

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a condamné « une attaque terroriste répugnante ». « Nous ne nous laisserons jamais intimider par le terrorisme et nous combattrons ces attaques avec tous nos moyens », a-t-il écrit sur Twitter, disant ses pensées pour « les victimes, les blessés et leurs proches ».

Le journal Der Standard rapporte que les coups de feu ont eu lieu dans une rue où se situe la principale synagogue de la capitale autrichienne, près de la Schwedenplatz, vers 20 heures.

Les motifs de cette fusillade ne sont, pour l’heure, pas connus. « A ce stade, il n’est pas possible de dire si la synagogue était visée », a réagi sur Twitter Oskar Deutsch, le président de la Commaunauté israélite de Vienne (IKG).

L’Union européenne a elle aussi fustigé «avec force» cette «horrible attaque», selon les mots du président du Conseil européen Charles Michel, évoquant «un acte lâche» qui «viole la vie et nos valeurs humaines».

Pour sa part, la présidente de la Commission européenne, écrit, également sur Twitter: «L’Europe est totalement solidaire de l’Autriche. Nous sommes plus forts que la haine et la terreur».

Votre avis

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook