www.enligne.sn

Ali Haidar à Bbc : il n’y a que des requins au ministère de la pêche

Nommé en septembre 2013 ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, Ali Haidar a rendu le tablier un an plus tard. Auparavant il a été ministre de l’Environnement dans le gouvernement Abdoul Mbaye en 2012. L’actuel Directeur général de l’Agence de la reforestation et de la grande muraille verte, depuis 2019, était l’invité du débat Bbc Afrique Radio pour évoquer la question migratoire. Notamment la relation entre la raréfaction des ressources halieutiques et l’hécatombe en cours.

Jeu des lobbies

Ali Haidar est revenu sur son passage dans le gouvernement. Il a jeté des pierres sur les groupes de pression qui entravaient son action. A ses yeux, le ministère de la Pêche est un repaire de requins. « Vous savez quand on est un environnementaliste convaincu et qu’on est un idéaliste qui défend une cause qui va à l’encontre des intérêts financiers, des lobbies, en général on ne reste jamais en place longtemps. Moi je n’ai pas démissionné, on m’a remercié gentiment et j’avais compris qu’au ministère de l’Environnement c’est à cause de ma lutte farouche contre trafic de bois où des lobbies intervenaient. Ensuite au ministère de la Pêche j’avais surtout… (il coupe) On devrait changer le nom de ce ministère et l’appeler le ministère des requins. Il n’y a que des requins là-bas. Les lobbies aussi ont eu raison de moi je crois. A crier, à crier, à crier au désastre sur les accords de Pêche avec l’Union Européenne… » dénonce Ali Haïdar.

Accaparement, iniquité, injustice

En outre, Ali Haidar donne des motifs explicatifs aux migrations. Selon lui, le problème est systémique. « Je suis moi même fils d’immigré, mes parents sont originaires du Liban qu’ils ont quitté parce que pour eux à l’époque il ne faisait pas bon vivre là bas parce qu’ils n’arrivaient pas à assurer leur quotidien. Je crois que malheureusement c’est ce qui arrive aux Africains aujourd’hui. Bien sûr je n’accuse personne. Je dis simplement qu’on ne quitte pas un endroit où il fait bon vivre et ce ne sont pas des gens heureux qui partent. Quand on est heureux en général on reste chez soi et on s’épanouit, on se développe (…) On a construit un modèle de société qui est basé sur l’accaparement du bien par une élite au détriment de l’ensemble de la population. Le monde, la planète sont pris en otage par un système financier qui favorise une petite, une ridicule minorité au détriment de l’ensemble des populations. Il n’y a ni justice, ni équité sociale, il y a simplement des gens qui s’enrichissent à outrance et honteusement au détriment des populations et donc des jeunes » dénonce Ali Haidar.

Réserver le petit pélagique

Diplomate, Ali Haidar dédouane tant bien que mal le gouvernement. « Des efforts sont faits mais le Sénégal n’est ni un grand pays financier, ni un grand pays développé, les moyens sont limités surtout avec le Covid qui a pris les dernières ressources disponibles » dit-il. Dans le même élan, il invite l’Etat a être plus regardant dans les accords de pêche. « Le petit pélagique est un poisson qui sert la pêche artisanale. Et il faut à mon sens le réserver uniquement à la pêche artisanale. Si on réservait le petit pélagique exclusivement à la pêche artisanale on réglerait une grande partie du problème » dit-il.

Elie MANE

3 commentaires

  • Merci beaucoup monsieur le ministre mais au moment où tu était tu n avait allez dans sans merci beaucoup ma de l’idée

    • Au moins il a le grand cœur de dire que les organisation des pêcheurs ont raison sur moi et je sais que pendant çe temp il pouvait pas nous écouter grâce à ses longues qu’il vient de souligner merci encore

  • bonjour monsieur l’ancien ministre de la pêche ,avec tous ce que vous venez de dir moi Mamadou Sarr j’ai été dessus sous votre ministère

BUSINESS

BIBLIOTHEQUE

Facebook