www.enligne.sn

50 voix, 50 histoires : le Fonds africain de développement célèbre cinq décennies d’impact

Il y a cinquante ans, naissait le Fonds africain de développement sur un principe fondamental : promouvoir le développement économique et social des populations dans les pays africains fragiles et à faible revenu. Aujourd’hui, le Fonds africain de développement reste un partenaire fidèle de ces pays, transformant la vie de millions de personnes.

L’approche axée sur les personnes reste au cœur des priorités du Fonds. Alors que le Fonds célèbre son 50e anniversaire cette année, le Groupe de la Banque africaine de développement lance la campagne intitulée : « 50 voix, 50 histoires », qui met en lumière l’impact des interventions du Fonds africain de développement sur la vie des populations dans 37 pays bénéficiaires du Fonds.

La campagne présente des récits et des témoignages des populations, de responsables gouvernementaux et de partenaires du développement. Ils s’expriment sur la manière dont les sociétés, les communautés et les individus prospèrent lorsque les investissements en matière de développement prennent racine. 

Cette campagne complète la série d’activités qui auront lieu lors des Assemblées annuelles de 2022, à Accra, au Ghana, du 23 au 27 mai 2022.

Depuis sa création en 1972, le Fonds africain de développement a été une source importante de ressources concessionnelles et d’appui technique aux pays africains à faible revenu et des États fragiles. Le Fonds a investi 45 milliards de dollars dans 2 750 opérations dans plus de 40 pays.

Rien qu’au cours des cinq dernières années, il a contribué à raccorder 15,5 millions de personnes à l’électricité, aidé 74 millions d’Africains à améliorer leur agriculture et leur sécurité alimentaire, construit ou réhabilité 8 700 kilomètres de routes et permis à 50 millions de personnes d’accéder aux transports. Il a également permis à 42 millions d’Africains d’accéder à une eau et à un assainissement de meilleure qualité. 

Présent lors des grandes crises

Le Fonds a aidé ses pays bénéficiaires à traverser la crise financière mondiale de 2008-2009, l’épidémie d’Ébola de 2014 en Afrique de l’Ouest, ainsi que des sécheresses, inondations et d’autres catastrophes naturelles plus fréquentes et plus intenses.

Durant la période de la pandémie de Covid-19, le Fonds africain de développement a démontré sa capacité à réagir rapidement et à grande échelle, en redéfinissant la priorité de ses opérations et en mettant en place des programmes flexibles et ciblés pour atténuer les impacts de la pandémie par le biais de la Facilité de réponse rapide au Covid-19.

Pour faire face aux causes profondes des conflits, le Fonds investit dans le développement d’une compréhension profonde des origines des conflits et de la fragilité à travers l’Afrique et intègre désormais des objectifs de résilience dans l’ensemble de son portefeuille.

Les pays bénéficiaires du Fonds africain de développement continuent de subir les effets les plus dévastateurs du Covid-19, de l’augmentation de la dette et du changement climatique qui aggravent souvent les fragilités sous-jacentes. Dans la perspective d’une crise alimentaire due à la guerre en Ukraine, le Fonds africain de développement continuera de jouer un rôle fondamental dans la vie des populations de ces pays.

Pour plus d’informations sur le Fonds africain de développement, cliquez ici.

Votre avis

BUSINESS

La Casamançaise recrute

La Casamançaise recrute

La SODECA SAU recherche des agents de contrôle en charge de superviser les chargements de matières premières chez les fournisseurs…

BIBLIOTHEQUE

Facebook